06 14 73 43 65

Qui suis-je ?

指 圧

C’est plus rapide de dire ce que le Shiatsu n’est pas…
Le Shiatsu n’est pas un doliprane.

En fait ! – Aujourd’hui – je ressens mon SHIATSU comme faisant partie de mon chemin de Vie depuis toujours. Le besoin de comprendre le corps et de comprendre l’Autre se concrétise très tôt dans l’expression de mes instincts et de mes besoins. “La forme et les volumes” me plaisent. Mon SHIATSU est aujourd’hui ma PASSION !

Vers l’âge de 25 ans, tout en poursuivant une carrière riche et intéressante un appel vers les disciplines, traditions et cultures d’extrême orient se fait entendre… Vers 40 ans, je m’inscris à l’A.C.C.E. dirigée par André Ratio pour suivre le cursus complet d’acupuncture et ensuite à Paris 8 où j’étudierai le Chinois jusqu’à la licence. Je pratique plusieurs arts martiaux dont le Tai Qi Chuan 太 極 拳 qui reste ma pratique préférée. Les nombreuses tournées et Master classes en Chine, à Taïwan et au Japon sont autant d’occasions d’approfondir mon ressenti et mes connaissances.

Une fois en retraite des Orchestres et des Conservatoires dans lesquels j’ai enseigné, je m’inscris à l’école TOSHIATSU : école parisienne de Shiatsu dirigée par un Maître de Shiatsu Japonais : Toshi ICHIKAWA.

Le Shiatsu du Maître ICHIKAWA issu de la lignée MASUNAGA est un Shiatsu d’écoute, de souplesse et de délicatesse.

En dernière année de formation, je prends plaisir à aider Toshi dans ses cours et dans les collèges où je participe avec Lui à initier les élèves à un Shiatsu de leur âge.

Les maisons de repos E.H.P.A.D. sont aussi à l’ordre du jour.

Je reste en contact avec ma profession ; un intérêt particulier me pousse à m’occuper des musiciens et des apprentis en Musique afin qu’ils soient au mieux soustraits aux tensions, souffrances et mauvaises positions que provoque la pratique régulière de leur instrument ( même celle du Piano peut laisser des traces tout autant que n’importe quelle autre profession).

Très tôt dans ma vie de petit garçon, j’ai découvert que ma sensibilité était le plus grand moteur de toutes mes souffrances. Alors je me suis rendu insensible à tout ; même “rougir” était devenu impossible ! Et j’ai vécu mort. Du moins c’est ce que je croyais… Professionnel, j’émouvais mon public sans rien ressentir jusqu’au jour où un Être incroyable, rencontré sur le chemin “par hasard”, sans un mot, perça de son regard la carapace. Et tout changea !

La sensibilité est revenue intacte, les souffrances aussi mais la carapace percée : la conscience s’ouvrit et m’aida à faire la part des choses vers cette même sensibilité qui peut aussi offrir Joie, bonheur, bien être et Amour. Les souffrances n’ont plus la première marche du podium !

Références Shiatsu

École de Shiatsu : TOSHIATSU PARIS.

Directeur : Toshi ICHIKAWA

Cursus complet avec plus de 600 heures de formation (510 demandées)

Participation à Japan-Expo en 2019 Paris

300 séances données dans le cadre de ses recherches personnelles avant d’être certifié Spécialiste en Shiatsu.

Puis par le Syndicat Professionnel de Shiatsu (S.P.S.) : Titre de Spécialiste en Shiatsu: Niveau 3 français, Niveau 5 européen. Le site du S.P.S. : https://www.syndicat-shiatsu.fr/

Vidéos ci-dessous –

Vidéo 1 : Interview par Toshi –

Vidéos 2 et 3 Sont tournées à la fin du stage d’ été Stage d’été auquel je participe, dans ces deux vidéos je suis cobaye.

Dans cette vidéo de 2021, je soupçonne Toshi de se faire un petit plaisir en montrant comment donner une séance de Shiatsu au feeling. Dans cette vidéo qui dure 12 minutes et qui peut paraître longue pour certains plusieurs choses sont à remarquer :

  • Les déplacements de Toshi autour et avec le receveur sont fluides,
  • Il se sert de son corps pour accompagner tous les déplacements, les mouvements et pressions. Il se crée alors une sorte de complémentarité et de partage entre les deux corps.  
  • La preuve en est dans la reconnaissance des limites du corps du receveur, de leur respect, et le fait visible qu’il sait ne pas les dépasser …  Il ne force jamais !
  • Il suit un déroulement de séance qui sort largement des Katas de base qu’il enseigne à ses étudiants et qu’il donne plus par feeling que par savoir. Ceci se produit souvent lorsqu’après des années de pratique le Donneur se laisse aller à son ressenti et que sa technique évolue en fonction de celui-ci.

Une séance de Shiatsu est porteuse de bien-être et de résultats d’autant plus que le corps est détendu… Dans cette vidéo la souplesse du receveur qui étonne Nicolas* est le résultat d’un certain nombre d’années de pratique du Do In et de séance de Shiatsu …

Attention ! La séance que je reçois ici est assez exceptionnelle, elle dure en fait environ 40 minutes. Je n’en ai reçu de telle d’aucun autre praticien et je n’ai jamais eu l’occasion de pouvoir en donner de comparables non plus.   

Même si les limites sont faites pour être dépassées, Toshi ne cesse de répéter : qu’on peut dépasser les limites en répétant un mouvement un certain nombre de fois mais qu’il faut toujours rester en deçà des limites de souffrance ou de limitation du mouvement lui-même :  Vouloir dépasser les limites du mouvement ou de l’étirement en allant jusqu’à la douleur ne fait que créer des micro-déchirures qui racontent au corps que la limite EST là … et la met en mémoire…

Cette notion sans souffrance de l’assouplissement est ce que Toshi apprend à tout le monde dans ses cours de Do In. De plus dans le Do In la majeure partie des mouvements et leur succession aident l’Énergie à circuler plus facilement. Dans les séances de DO In et de Tai Qi Chuan que je partage avec certains de mes receveurs, j’essaie de relayer au mieux cette manière d’approcher la souplesse idéale..

Vidéo 1 interview par Toshi